30/01/2012

Il m'appelle Lou

Je l'ai rencontré au Bizzart un soir où la chanteuse invitée ne m'inspirait aucune émotion avec son trémolo fou. Mon téléphone greffé à ma main, je tweetais.
Timide qui veut se donner des airs braves, il m'a proposé de me payer mon verre. J'ai accepté.
Il m'a invitée à danser du "coller-serrer" et j'ai ri car il a plus de 180 cm et je suis une Minimoyz. J'ai refusé.

Il n'est pas beau. Il ne s'habille pas comme j'aimerais. Il a une barbe. Tout ce qui annihile son sex appeal difficilement perceptible.

On s'est revu. A chaque fois, il est resté respectueux: pas de sous-entendu louche, pas de geste déplacé, pas de regard salace. Il me tient la porte, il m'ouvre la portière. Il est presque irréel, comme un chevalier servant débarquant d'une lointaine époque révolue.

Il m'appelle Lou et je l'aime bien.



L.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire