05/07/2017

Je ne suis pas elle.

Kintsugi by Karen Swami



Le vase. 
Beau, Grand, trônant fièrement sur la table de sa salle à vivre.
Son corps et ses lèvres généreuses mettaient si bien en valeur les bouquets de fleurs qui, de temps en temps, égayaient son intérieur. Rassurant, il lui suffisait de poser les yeux sur lui pour se sentir à la maison après une dure journée. 
Le vase. Elle l'aimait. en tout cas, c'est ce qu'elle croyait.

Et un jour, poussée par une envie qui ne s’explique pas, elle en a acheté un autre, clinquant et sans personnalité. Le nouveau-tout-beau a pris la place. La place de l'ancien qui a d’abord été relégué sous l'évier. 
Puis sur la terrasse dehors dans le froid du début de l'hiver. Puis un matin de printemps, à côté de la benne de recyclage du verre.

C'est là que je l'ai trouvé, terne, poussiéreux, ébréché, fêlé. 
J'ai tout de suite ressenti le frisson du cœur. Ce lui que j’avais presque oublié. 
Je l'ai ramené dans mon chez moi. Je l'ai lavé et séché avec grand soin et recollé avec des feuilles d'or.
Il trône, fièrement plus Beau, plus Grand, plus Précieux, sur la table de mon boudoir. Et je l'aime

Je passe souvent doucement ma main sur son corps meurtri, pour le rassurer et lui murmurer: 
"Je ne suis pas elle. Je prendrai soin de toi..."

L.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire