26/02/2012

J'ouvre la porte

Ce n'est pas fini. Il n'y a pas de point. Il n'y a qu'une virgule. La suite viendra. 
Pas d'amertume. Je savais que cela arriverait. Seule l'échéance était inconnue.


Cela ne m'empêche pas d'écouter en boucle "Someone like you" de qui tu sais. Cela fait du bien de se vautrer dans le chagrin, mais cet état ne doit pas durer longtemps parce que je ne te supplierai pas de revenir. T'aimer c'est aussi te donner la liberté de rester ou de partir. J'ouvre la porte et te regarde partir. 
Des souvenirs pour seule trace de ton passage dans ma vie. 




Ce n'est pas fini. Il n'y a pas de point. Il n'y a qu'une virgule. 
La suite viendra. D'autres possibilités m'attendent.


L

3 commentaires:

  1. ça me touche, ça me parle.
    j'aime beaucoup...
    tu écris tellement bien ma lyly !
    Manouchka.

    RépondreSupprimer
  2. Tres bien ecrit......

    RépondreSupprimer