19/05/2014

Mon addiction au Like

mon addiction au like - IHeart


Bonjour à tous, je me présente Mlle X et je viens partager avec vous mon histoire. Enfin, pas toute mon histoire, juste une question qui ne cesse de heurter mon entendement. Comment le "like" est-il soudainement devenu partie intégrante de ma vie? Je me la pose cette question. Je vous la pose aussi, sait-on jamais, vous avez peut-être la réponse. 

Le "like", une action banale dans l'ère du social media. J'aime cette info/photo, je la "like", rien de bien folichon. 
Mon problème, et je le réalise chaque jour un peu plus mes chers amis, c'est que le "like" s'immisce et influe subrepticement sur mes fonctions non cognitives, sur mes instincts basiques quotidiens, sur mon estime de moi. Oui sinon comment expliquer ce plaisir que fourni chaque "like"? Peut-être vivez-vous la même chose d'ailleurs. Dans ce cas, ne me condamnez pas.

Le problème c'est que je n'arrive pas à dissocier mon flux Instagram/Facebook de moi en tant que personne. Oui je l'avoue, à chaque "like", je me sens bien, je me sens quelqu'un. L'équation est simple pour moi: aimer ma photo = m'aimer. C'est pas de ma faute, c'est mon cerveau qui réagit à ce stimuli. Et comme tout le monde, j'aime me sentir aimée même si c'est par des inconnus derrière leurs devices. Cet amour que je ne trouve pas dans la vraie vie est bien là concret, je le ressens sur ma peau lorsque vibre mon téléphone à chaque notification. 

 Une échappatoire à une réalité parfois différente de celle que je vous renvoie après avoir passé des minutes entières à me demander ce que j'allais bien pouvoir poster aujourd'hui.

Mais je me soigne vous savez? Cure de désintox? cure detox? Je n'ai pas encore statué sur le terme approprié. Mais si si, je vous promets, je vais m'en sortir. Ce n'est pas une promesse de junkie...

L.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire